FONTENAY LE FLEURY
Couleurs et  lumières

Particularités des végétaux


1- Photosynthèse :

Production d’oxygène ; même si en l’absence de lumière le phénomène s’inverse, il y a lieu de penser que se sont les plantes (ou au moins les ancêtres des plantes actuelles) qui ont produit cette partie fondamentale de l’atmosphère et permettent sa reproduction. C’est leur caractère le plus général mais il y a (ou eu) d’autres être vivants présentant ce trait. Mais les champignons ? (souvent classés parmi les végétaux)
2- Croissance et développement à partir des éléments simples de la nature
Au moins sur la terre c’est à dire qu’il n’y a pas prédation d’autres végétaux ou animaux (mais exceptions : plantes carnivores) Ce n’est pas complètement prouvé pour tous les végétaux, et il existe de nombreuses symbioses (champignons, lichens, sans parler des parasites).
Sous réserve : il y a eu de telles évolutions au cours des âges que les combinaisons peuvent être multiples.
                                                                                              Nous sommes, humains, des colonies de différentes formes de vies
3- Rôle important sinon essentiel dans le cycle de l’eau.
Rôle de stockage d’eau, régularisation de la restitution (interne comme protection contre les ruissellements, l’évaporation..) sans compter les plantes spécifiques cactées. pas d’eau pas de vie ; peu ou pas de plante pas d’eau.
4- Potentialité de durée de vie considérable
Les plus vieux organismes du Monde: pin bristlecone (white mountains : 4 644 ans) et arbuste australien (13 000 ans); plus de 1000 pour nombre de séquoias.
5-Très grandes variétés de tailles et de fonctions
Beaucoup de records dans la nature sont végétaux : hauteur, poids, diversité de forme, taille externe ; il n’y a pas de record en dimensions faibles. Il n’y a que les insectes qui les battent au nombre des espèces, pour le moment. Mais dans les deux cas l’inventaire se poursuit… Et surtout, selon certains calculs, bactéries et archaebactéries représenteraient autant que la biomasse végétale, ces être vivants pouvant vivre dans absolument tous les milieux, salins, anaérobies, à des températures extrêmes : des archaebactéries ont pu être détectées dans des phénomènes volcaniques…
6- Présents pratiquement sous toutes les latitudes et dans tous les milieux.
Mais océans (grande profondeur), milieu salin, et encore... et surtout sous sol profond terrestre ou océanique. (cf point précédent)
7- Très grande variabilité des génomes, y compris en cours de croissance
Découverte récente : l’adaptabilité des plantes ne peut plus être niée, par activation de tel ou tel gène (sans que l’on puisse dire jusqu’à présent que l’on se trouve dans le cas d’une hérédité des caractères acquis). Sans compter les croisements sélectifs effectués par l’homme…
8- Il y a beaucoup plus de plantes domestiquées par l’Homme que d’animaux (même dans un petit appartement)

                                                     J’ai pas compté : on en découvre tous les jours dans différentes peuplades.

9- Pluralité des modes de reproduction / extension

                                                     Bouturage, marcottage, rhizomes, stolons, greffes, rejets à partir du collet,

10- Essentielles dans l’alimentation humaine.

                                                      Mais importantes aussi pour l’industrie (charbon).
                                                     Sans trop de risque si un bilan pouvait être effectué, on peut parier que l’essentiel de
                                                     l’alimentation humaine sous de nombreuses latitudes provient directement des végétaux.
 

SUITE
RETOUR RACINE
FEUILLE PRECEDENTE
BIBLIOGRAPHIE