FONTENAY LE FLEURY
Couleurset lumières
 

Le Petit livre des Arbres

Jacqueline MemoryPaterson

La Table Ronde 1999 140 pages
Traduit de l’anglais par Gérard Edde (Harper Collins Londres)
Titre original : A tree in your pocket

Conclusion

Autrefois les vertus du monde naturel fournissaient aux gens leur nourriture mais aussi les structures d'une vie basée sur la succession des saisons. Reconnaissant qu'ils faisaient partie intégrante de cette Nature, ils y trouvaient l'inspiration, la plénitude et une certaine sécurité. Ils s'accordaient aux rythmes de la Terre.

Aujourd'hui, cette relation est en voie d'extinction. La communication entre les gens est difficile, sans parler de celle avec la Nature. Nous sommes tous trop occupés, dans un monde qui a substitué les autoroutes aux chemins forestiers et les grandes surfaces aux jardins.

Les mémoires des arbres s'enracinent dans le passé. Ils nous montrent ce qui a été et ce qui pourrait être et nous offrent de véritables conseils écologiques.
Les lieux où ils s'épanouissent sont cependant menacés par la sacralisation de ce que l'on nomme le progrès. Leurs propriétés sont ignorées de l'homme et de la machine qui ont décidé d'altérer l'équilibre fragile du pays.

Nous avons encore besoin des arbres pour survivre, pour conserver la mémoire de ce que nous étions, et les graines de ce que nous serons. Ils forment la signature de notre identité en tant qu'individu et espèce. Ainsi la dédicace de ce livre est consacrée à la préservation de ce qui reste de nos arbres et de la campagne.
Car le pays se couvre peu à peu de béton, et son essence meurt peu à peu. Et nous avec ...

RETOUR PAGE

RETOUR PLAN