FONTENAY LE FLEURY
                                                                                                  Couleurs  et  lumières
ATLAS DE LA BIOLOGIE

Günter VOGEL et Hartmunt ANGERMANN

Livre de Poche ; Encyclopédies d’aujourd’hui ; La Pochothèque 1998

Librairie générale Française 1994

1984-1994 Deutscher Taschenbuch Verlag Gmbh & HG Munich

RETOUR PAGE      .
RETOUR PLAN      .
Systématique : les limites nouvelles entre les règnes

                           Archéobactéries, Eubactéries et Eucaryotes

Les Archéobactéries sont élevées au même rang systématique que les Eubactéries avec lesquelles elles constituaient
autrefois les Schizophytes. Les arguments avancés sont les analyses séquentielles (fragments d'ADN, protéines et
surtout l'ARN, 16S) ainsi que des différences dans le plasmalemme et la paroi .

On réunit ainsi ces 2 ensembles dans les Procaryotes qui s'opposent aux Eucaryotes présentant l'organisation complexe
de l'Eucyte .

La séparation des 3 groupes a dû se faire alors que l'atmosphère primitive était encore réductrice ; alors qu'il n'y avait pas
encore une structure unitaire pour la paroi ; alors que le niveau d'organisation de l'Eucyte n'était pas encore atteint.

                        Règne animal et Règne végétal

La Séparation classique des Eucaryotes en Végétaux et Animaux n'est pas toujours évidente si l'on se réfère à des critères
nutritionnels. Les Cyanobactéries autotrophes font partie des Procaryotes.

Une nutrition semi-hétérotrophe n'est pas rare chez les Plantes , de même que l'hétérotrophie secondaire .

La position des " Champignons " dépourvus de pigments assimilateurs n'est pas claire.

La distinction traditionnelle entre plante et animal n'est donc pas phylogénétique mais basée sur le principe d'organisation
d'un système artificiel.

                       Les grandes divisions du règne végétal

1- Les Phycobiontes (Algues) , à la base des Eucaryotes, sont un groupe très varié. Ils passent pour être monophylétiques :
une différenciation précoce aurait conduit à des évolutions +/- parallèles où le passage à l'état pluricellulaire se serait accompli plusieurs fois .

Au sein de ces Phycobiontes on trouve, à la base, les Euglénophytes, ancêtres (inconnus) des Algues supérieures, des Champignons et des Protozoaires.

2 -Les Mycobiontes (champignons)  sont polyphylétiques et dérivent, dans les Premiers stades de développement, d'algues aujourd'hui
disparues. En plus de la perte des pigments assimilateurs leur développement a été très varié, et on constate, de très grandes incertitudes taxonomiques,
à cause par exemple de modes de développement encore inconnus (Fungi imperfecti).

3 - les Bryobiontes (Mousses)  dériveraient de Chlorophycées fossiles, bien que les formes intermédiaires soient inconnues
(les arguments étant, entre autres, les pigments assimilateurs, les substances de réserve). Ils sont monophylétiques.

4 - Les Cormobiontes (Plantes vasculaires) au cormus complet englobent 2 catégories:

1. Les Ptéridophytes (Fougères) dériveraient également d'Algues vertes fossiles (avec une alternance chromosomique inverse). Le groupe de base,
dont les autres se sont très tôt séparés, est celui des Psilophytinées. On y trouve aussi des développements parallèles partiels (formation de graines par convergence).

2. Les spermatophytes (Plantes à graines) divisées à leur tour en :

a) Gymnospermes  avec 2 lignées évolutives

une microphyllaire (issue sans doute des Archaeopteridales = Progymnospertnes).

une macrophyllaire (issue sans doute des Ptéridospermées).

b) Angiospermes   dérivant de formes de passage entre les Ptéridospermées et les Cycadatées. De nombreux progrès dans leur niveau
d'organisation en ont fait, de loin, le groupe le plus riche en espèces (env. 300 000 espèces).

                                Les subdivisions du règne animal simplifiées et ramenées aux différences fondamentales.

La théorie gastrale (d'après HAECKEL) : Des colonies d'unicellulaires en forme de sphère creuse donnent, par gastrulation une hypothétique forme
ancestrale à 2 couches. Elle s'appuie sur l'ontogenèse de nombreux animaux. Les Cnidaires seraient alors à la base des Métazoaires.

La théorie acoelomique : Des prociliés plurinucléés deviennent pluricellulaires par cellularisation. Des vers analogues aux aux Tubellariés, chez lesquels
on trouve des réminiscences de ce comportement, seraient alors à la base des Métazoaires.

Les Mésozoaires pourraient dériver des Ciliés, mais être second. des Trématodes simplifiés.

Les Parazoaires pourraient être une branche latérale primitive des Métazoaires (origine identique à des formes semblables aux choanonagellés) ou
un groupe isolé issu des Phytoqagellés.

Les (Eu) Métazoaires se répartissent ainsi :

1. Les Coelentérés représentent avec les Cnidaires, selon la théorie gastrale, le type initial des Métazoaires. Pami eux les formes radiaires, mais aussi
bilatérales, peuvent être considérées comme primitives.

2. Les Coelomates regroupent:

Les Archaécoelomates ou groupe de base (non homogènes mais avec un coelome trimère).

Les Gastro-neuralia (Spiralia) correspondant en gros aux Protostomiens sont, par la similitude des tentacules, des formes dérivées des Archéocoelomates

Les Notoneuralia (Cordés), correspondant aux Deutérostomiens sont des formes dérivées des Archacocoelomates et semblables aux Entéropneustes.

RETOUR PAGE    .

RETOUR PLAN    .

PROCARYOTES

A - Super-Règne: ARCHÉOBACTÉRIES

Caractérisé par un ARN, 16 S. Nombreux sous- groupes de position systématique incertaine .

Méthanobactéries (Methanobacterium, Methanospirillium, Methanosarcina, Methanococcus);

Halobactéries - Suitolobus - Thermoplasma.

B - Super-Règne: EUBACTÉRIES 2700-3600 espèces.

Auparavant les Bactéries, Archéobactéries et Cyanophycées étaient regroupées en "Procaryotes". La nouvelle classification repose, à la différence de
l'ancienne et sans doute artificiellement , généralement sur les analyses séquentielles de l'ARN, 16 S. Néanmoins, les taxons ne sont pas encore fiables :

C - Super-Règne : EUCARYOTES (le règne animal ne sera détaillé ici)
Règne végétal .
I)PHYCOBIONTES (Algues)classés d'après les pigments des plastes (A), les subdivisions suivant
le degré d'organisation (cellule unique --+ thalle).

n Phylum des Euglenophytes.

Classe unique des Euglenophycées. Alimentation mixte ou hétérotrophe.

A l'origine des Protozoaires : Euglena, Phacus, Colacium.

n Phylum des Chlorophyles.Env. 11 000 espèces dulcaquicoles, 10% marines.

l Classe des Chlorophycées (Algues vertes)

6 500 espèces apparentées dans 1 groupe qui est un système naturel.

è Ordre des Volvocales. Formes unicellulaires, coloniales ou pluricellulaires Chlamydomonas, Volvox.

èOrdre des Chlorococcales. Unicellulaires, formant des colonies nombreuses (B) Pediastrum, chlorella.

è Ordre des Ulotrichales. Filamenteuses ou aplaties. Ulothrix, Ulva, Enteromorpha.

è Ordre des Chaetosporales Filaments ramifiés. Draparnaldia, Pleurococcus.

è Ordre des Oedogoniales Reproduction par oogamie. Oedogonium, Bulbo- chaete.

è Ordre des Cladosporales. Cellules plurinucléées. Cladophora, Urospora.

èOrdre des Siphonales. Thalles non cloisonnés. Acetabularia, Caulerpa.

l Classe des Conjugatophycées(Zygophycées) 4 000 espèces uniquement dulçaquicoles. Pas de cellules reproductrices ciliées :
unicellulaires ou filaments non ramifiés.

è Ordre des Desmidiales. Unicellulaires Closterium, Cosmarium.

è Ordre des Zygnemales. Filaments pelotonnés semblables à de la ouate Spirogyra, Mougeotia.

l Classe des Charophycées (Algues en forme de candélabres).

Toujours pluricellultaires avec un thalle qui ressemble à un Cormus (noeuds, entre- noeuds, rhizoïdes). Absence de multiplication végétative.
Organes sexuels complexes. On en fait un groupe dérivé isolé dans le système (D). Représentée seulement par la famille des Characées
avec très peu d'espèces : Chara.

n Phylum des Dinophytesavec l'unique Classe des Dinophycées (Dinofiagellés) 1 000 espèces

è Ordre le plus important: les Péridinales. Représentent une bonne partie du phytoplancton: Peridinium, Ceratium.

n Phylum des Chromophytes. 13 000 espèces.

Regroupement de classes au développement parallèle où la chlorophylle est masquée par différentes Xanthophylles spécifiques.

l Classe des Chrysophycées.

IOM espèces. La plupart unicellulaires (E) mais pouvant former des thalles filamenteux (organisation trichale).
L'ordre le plus important est celui des Chrysomonadales Dinobryon (F).

l Classe des Xanthophycées(Hétérococontées).

500 espèces, avec tous les types structuraux, excepté le siphonal partiellement adapté au milieu terrestre.

è Ordre le plus important : Hétérosiphonales Vaucheria

l Classe des Bacillariophycées(Diatomées).

10 000 espèces unicellulaires, parfois regroupées en bandes ou rayons. Avec une carapace d'acide silicique composée de 2 parties emboitées (frustule).
Ces frustules fossiles ont un rôle technologique (émeri, isolants, explosifs).

è Ordre des Centrales.

Formes originellement radiaires immobiles, formant des auxospores sans fécondation croisée. Présence de zoospores Melosira.

èOrdre des Pennales. A symétrie bilatérale, souvent mobile par un courant cytoplasmique parcourant un sillon longitudinal (raphé) de la carapace.
Fabrication d'auxospores après copulation de gros gamètes non ciliés, parfois coloniales (G) Navieula, Liemophora.

l Classe des Phatophycées (Algues brunes) Algues marines polymorphes allant de simples filaments à des structures analogues à un cormus : thalles
de 70 mètres de long, on les nomme classiquement Varech. Le pigment caractéristique est la fucoxanthine brune. Cycles de développement variés
semblables à ceux des Chlorophycées .

è Ordre des Extocarpales, Zoospores. Iso et anisogamie. Sporophyte et gamétophyte identiques ou très # . Ectocarpus.

è Ordre des Laminariales. Zoospores. Oogamie, Gamétophyte très petit. Sporophyte souvent très différencié. Laminaria : Macrocystis (A).

è Ordre des Dictyotales. Tetraspores immobiles. Oogamie. Sporophyte et Gamétophyte semblables. Dictyota, Padina.

è Ordre des Fucales. Oogamie seule. Pas d'A.G. à cause de l'extrême réduction du gamétophyte, tout juste simulé.
Thalles hyperdifférenciés. Fucus (B), Sargasses "Mer des Sargasses".

n Phylum des Rhodophytes (Algues rouges)

Une Classe.:l les Floridéophycées ; 4000 espèces presque uniquement marines. Thalles très spécialisés ©. Pigment caractéristique : phycoerythrine rouge.

Sous-Classe des bangiophycées : (protofloridées) jadis représentés par les bengiales.

Sous-Classe des floridées formant de nombreux ordres ordres. Batrachospermum.
 

II) MYCOBIONTES  (Champignons) sans chloroplastes. Hétérotrophes (parasites, saprophytes.)

n Phylumdes Myxomycètes. 600 espèces. Regroupe plusieurs classes hétérogènes d'affinité incertaine. Cellules isolées amiboïdes pendant
la phase végétative nue (classés occasionnellement dans les Animaux). Comportement typique de végétal, lors de la formation des organes
de " fructification ", et des spores. Plasmodiophora (agent de la hernie du Chou). Spongospora (Gale de la pomme de terre).

g Phylum des Eumycètes (Champignons vrais). Paroi chitineuse. Réserves de types variés (lipides, glycogène). Appareil végétatif fait de filaments
ou hyphes. Reproduction sexuée complexe .

l Classe des Phycomycètes. 600 espèces. Répartis souvent en nombreuses classes. Généralement à thalle siphoné (sans cloisons).

Sous-Classe des Oomycétidées avec 2 familles Saprolegniacées (en majorité saprophytes) et Peronosporacées (parasites de plantes supérieures;
mildiou de la p. de terre, "faux-mildiou" de la vigne).

Sous-Classe des Chytridiomycétidées. A reproduction sexuée hétérogène. Synchytrium (Agent du cancer de la p. de terre)
Olpidium ( modifie la croissance du chou)

Sous-Classe des Zygomytécidées. Avec la famille des Mucoracées (la plupart saprophytes, agents des moisissures : Mucor (moisissure à têtes noires)
D ; Pilobolus ) et celle des Entomophthoracées (Enpusa, moisissure des cadavres de mouche).

l Classe des Ascomycètes 20 000 espèces.

Sous-Classe des Protoascomycétidées. Pas d'apothécie. Le zygote donne directement l'asque.

è Ordre des Endomycétales. Famille des Endàmycetacées (le mycelium se dissocie facilement en chapelets de bourgeons).
Famille des Saccharomycétacées (Levures ; espèces unicellulaires se multipliant par bourgeonnement. Levure du vin, de la bière).

è Ordre des Taphrinales. Parasites végétaux ; agent de l'enroulement des feuilles de Pêcher et du balais de sorcières.

Sous-Classe des Euascomycétidées.

Les asques se forment à l'extrémité d'hyphes dicaryotiques ou généralement dans périthèces refermés sur eux-mêmes. On distingue d'après
la forme des "fructifications" de nombreux groupes systématiques d'origine phylogénétique incertaine.

è Ordre des Plectascales. Famille des Aspergillacées (Agents de moisissures ; Aspergillus, Penicillium, répartis aujourd'hui en nombreux genres).

è Ordre des Erysiphales. Les véritables agents des blancs ; parasites de nombreuses plantes économiques.

è Ordre des Sphaeriales. Neurospora, Ceratocystis, Gibberella (qui produit la gibberelline).

è Ordre des Clavicipitales. Claviceps (ergot des céréales, produit des alcaloïdes utilisés en pharmacie).

è Ordre des Pézizales. Morchella (mofflle ; E), Helvella.

è Ordre des Tuberales. Avec périthèces souterrains utilisés en cuisine.

l Classe des Basidiomycètes (Champignons à pied). 15 000 espèces; spores dans des basides.

Sous-Classe des Holobasidiomycétid&-s. Baside non cloisonnée.

è Ordre des Poriales. Serpula (Merulus lacrymans), clavaires (F) ; Hydnum (G).

è Ordre des Agaricales. A hyménium sous forme de lamelles ou de tubes Amanites (A-tue mouches, etc ) Bolelus (cèpes, etc.).

èOrdre des Gastromycétales. A hymenium interne Calvatia (Boviste géant jusqu'à 50 cm de diam.), Boviste.

Sous-Classe des Phragmobasidiomycetidées. Basides cloisonnées (K).

èOrdre des Urédinales (Rouilles). Plusieurs milliers d’espèces, souvent parasites des céréales

Deuteromycétes (Fungi imperfecti)  20 000 espèces. Regroupe artificiellement des espèces à sexualité non connue ou sans sexualité.
La plupart se rattachent aux Ascomycètes.

                                 Les lichens ne forment pas une unité systématique (Symbiose entre Algue et Champignon ).

D'après le champignon symbiotique on distingue ,

è Ordre des Ascolichens (symbiose avec un ascomycète) Formes très différentes (encroûtés, foliacés, buissonnants) Cladonia (lichen des Rennes)
Lecanora (manne) Cetratia ("Mousse d'Islande ")

è Ordre des Basidiolichens (symbiose avec un basidiomycète). Quelques rares espèces, tropicales (Aphyllophorales, etc.)
 
 

III)BRYOBIONTES   Représentés par l'unique Phylum des Bryophytes.

Ils sont dépourvus de vaisseaux et de racines, d'où résulte la faible taille des Mousses. Leur origine phylogénétique à partir de groupes définis d'Algues
est incertaine. Leurs ancêtres se rapprochent sans doute de Chlorophytes à alternance de générations où le gamétophyte prédomine
(cf. Ulothrix ; comparer au cycle de la Mousse). Par contre, Ptéridophytes et Spermatophytes dériveraient d'Algues à alternance de générations
où le sporophyte prévaut (type Halicystis ).

l Classe des Hépatiques 10 000 espèces.

Thalles dorsi-ventraux en forme de bandes, d'étoiles ou divisés. Pas de vraies racines, les rhizoïdes sont unicellulaires.

è Ordre des Sphaerocarpales.

Thalles simples en forme de rosettes. Sphaero- carpus.

è Ordre des Marchantiales. Thalle lobé (A) ou divisé en tige et petites feuilles. En plus de la reproduction sexuée par Anthéridies et Archégones,
il y a une multiplication par propagules Marchantia (A) Conocephalum.

è Ordre des Metzgeriales souvent à feuilles Pellia, Metzgeria, Fossigmbronia, Blasia.

è Ordre des Calobryales. Tige dressée avec feuilles. Haplomitrium, Takakia

è Ordre des Jungermanniales.

9 000 espèces surtout tropicales. Ressemblent aux Cormophyles typiques (tige feuillée). Plagiochila (B), Frullania, Trichocolea, Scapania, Lophozia.

l Classe des Mousses. 16 000 espèces très différentes. Toujours sous forme de tiges feuillées. Rhizoïdes pluricellulaires.
Ramifications latérales prenant naissance sous les feuilles.

Sous-Classe des Sphagnidées : une seule famille: Sphagnacées 300 espèces, à grande importance écologique (formation de tourbières hautes )
Sphagnum (C).

Sous-Classe des Andraeidées. Une seule famille: Andracées. Andraea avec environ 120 espèces.

Sous-Classe des Bryidées,

15 000 espèces réparties en de nombreux ordres. Thalles très différenciés, avec un système conducteur parfois. La répartition d'après la forme
ne correspond pas à une division naturelle.

Pleurocarpes à axe principal plagiotrope, ramifié. Sporogones latéraux.

Acrocarpes à axe orthotrope non ramifié et sporogones terminaux (D) Funaria, Bryum, Mnium, Hypnum, Polytrichum.

l Classe des Anthocérotées.

Position systématique incertaine. Convergence (?) avec les hépatiques. Nombreuses particularités dans leur organisation interne. Anthoceros, Dendroceros.

RETOUR PAGE   .

RETOUR PLAN   .

IV) CORMOBIONTES(plantes vasculaires) à sporophyte séparé en racine, tige et feuilles.

n Phylum des Ptéridophytes avec 4 classes très différentes qui représentent sans doute des développements parallèles. La présence d'un système
conducteur performant leur autorise une taille importante.

l Classe des Psilophytacée sans racines, avec seulement des rhizoïdes (voir Bryophytes). Sans feuilles. Tiges photosynthétiques.

è Ordre des Psilophytales uniquement fossiles. Les premières plantes terrestres trouvées à l'heure actuelle, avec stomates et faisceaux conducteurs;
de nombreux restes fossiles. Rhynia, Zosterophyllum, Psilophyton, Asteroxylon.

è Ordre des Psgotales. Quelques espèces tropicales; ramifiées dichotomiquement (E) Psilotum.

l Classe des Lycopodiacées: plantes généralement petites, ressemblant à des Mousses.

è Ordre des Lycopodiales (Lycopodes s.s.) 400 espèces. Sporophylles formant des épis sporifères (F) Plantes herbacées, rampantes, ramifiées
dichotomiquement, avec des feuilles dressées, épaisses, disposées en spirale, toujours vertes. Lycopodium, Huperzia, Lycopodiella.

è Ordre des Selaginellales. 700 espèces. Ressemblent aux Lycopodiales mais ont les feuilles plus décussées. Hétérosporie typique et extrême
réduction des prothalles (p. 163) Selaginella.

è Ordre des Isoêtales. Plantes aquatiques. Un seul genre récent Isoëtes avec quelques espèces.

l Classe des Articulatae (Equisétatées, Sphénopsidées ; prêles).

Un seul genre récent : Equisetum avec environ 30 espèces. Tige articulée avec d'importants verticilles de rameaux. Feuilles très réduites. Sporophylles
groupées en épis (G). De nombreux ordres fossiles, parmi lesquels les Calamitacées, formes arborescentes.

l Classe des Filicinées (Fougères) La plupart possèdent des grandes feuilles pennées avec une importante nervation. Habitus variés.

Sous-Classe des Eusporangiées. Sporanges murs à paroi constituée de plusieurs couches

è Ordre des Ophioglomles. 80 espèces. + Une seule famille en Europe centrale Ophioglossum (H), Botrychium.

èOrdre des Marattiales. 200 espèces tropicales. Fougères arborescentes. Formes fossiles atteignant 10 m de haut.

Sous-Classe des Leptosporangiées. 9 000 espèces. Sporanges murs constitués d'une seule assise cellulaire. Parmi les principales familles: + Osmondacées,
Schizéacées, Gleichéniacées, polypodiacées, (souvent réparties en plusieurs familles, avec nombreuses formes indigénes)

Sous-Classe des hydroptéridales (fougères aquatiques) Groupe hétérogène hétérosporique.

è Ordre des Marsileales dérivant de formes terrestres. Marsilea, Pilularia.

èOrdre des Salvùdales. Habitat aquatique secondaire, nagent librement en surface Salvinia (K) Azolla.
 

n Phylum des Spermatophytes (Plantes à graines).

L'embryon possède, contrairement aux Pteridophytes, un pôle racinaire à l'opposé du pôle caulinaire qui donne généralement naissance à la racine
principale (Allorhizie; p. 1 14 F). Le gamétophyte, dans le cycle A.G. (p. 164), est par rapport aux Ptéridophytes encore plus réduit. Le nouvel embryon
se développe sur la plante mère à l'intérieur du sporange et du tégument interne. Des types assez semblables de formations d'embryons ont déjà eu lieu
à plusieurs reprises:

Les Lépidodendrales : Ordre fossile des Lycopodiacées (Dévonien, Carbonifère, Permien). Famille des Lépidospermées avec
graines du type des Gymnospermes actuelles ;

Les Ptéridospermées (Fougères à graines) rattachées en tant que Classe fossile, aux Gymnospermes, font le lien avec les Fougères Eusporangiées.
C'étaient des fougères arborescentes avec tissus secondaires et du bois typique comme les actuelles plantes ligneuses.

n Phylum des Spermatophytes dérive de groupes fossiles, intermédiaires entre les Psilophytacées et les Filicinées
et réunis sous l'appellation de "Prégymnospermes".

Sous-Phylum des Gymnospermes (à graine nues)
Ovules nus fixés sur les carpelles (G). Groupe archaïque. Plantes uniquement ligneuses à habitus varié.
Principaux groupes fossiles: 

Ptéridospermées ;

Cordaitacées. Arbres de la forêt carbonifère. Structure des fleurs semblable à celle des Conifères.

Bennettitacées. Fleurs hermaphrodites à involucre. Montrent des analogies avec les Angiospermes.

l Classe des Cycadacées souvent à port de palmier (A)

Les feuilles palmées rappellent de nombreuses fougères. Organes sexuels plutôt primitifs . Les actuelles sont représentées
par quelques espèces tropicales et subtropicales.

Principaux genres : Cycas (Madagascar-Asie- Polynésie), Stangeria (Afrique) Lepidozamia (Australie) Dioon, Ceratozamia, Zamia (Amérique).

l Classe des Ginkgoacées. Très répandue à l'état fossile. Une seule espèce actuelle (Ginkgo biloba). Spon tané en Chine et au Japon,
introduit chez nous. Feuilles échancrées. Arbre des Pagodes.

l Classe des Coniferales (Arbres à aiguilles). Arbres très ramifiés, rarement buissonnants, à port vertical. Feuilles nombreuses, petites, presque
toujours persistantes (aiguilles ou écailles). Fleurs toujours unisexuées. Espèces monoïques ou dioïques.

è Ordre des Pinales. Comprend les familles:

- Araucariacées: hémisphère Sud. Araucaria.

- Pinacées: les principaux arbres à aiguilles Pinus, Picea, Abies (Sapin), Mélèze, Cèdre, Tsuga, Pseudetsuga.

- Taxodiacées : Taxodium (Cyprès chauve). Sequoia. Sequoiadendron (Arbre éléphant) dont le Sequoiadendron giganteum (100 m de haut,
8 m d'épaisseur, plus de 3 000 ans).

- Cupremacées : Juniperus (genévrier), Thuya, Cupressus.

è Ordre des Taxales. Quelques familles importantes:

- Taxacées Taxus (If : graines avec une arille charnue).

- Céphalotaxacées (Himalaya, W-Asie).

- Podocarpacées (zones tropicales et subtropicales de l'hémisphère Sud. Ces 2 dernières familles sont souvent rapportées aux Pinales.

l Classe des Gnétacées. Hétérogène. le reste d'un groupe fossile sans doute très différencié.

Sous-Classe des Welwitschiidées. Unique espèce: Welwitschia (F).

Sous-Classe des Gnétidées. Arbres et lianes tropicales des forêts humides. Un seul genre Gnetum.

Sous-Classe des Ephedridées.  Buissons des régions arides (Méditerranée, Asie, Amérique). Un genre unique: Ephedra.

Là, on met le paquet  (NDLR)                      .
Sous-Phylum des Angiospermes (Graines protégées par un fruit).

Ovules logés dans un ovaire clos . A la différence des Gymnospermes, ils comportent, à côté de formes arbustives, de nombreuses plantes herbacées.

Avec leurs 250 à 300 000 espèces réparties en plus de 300 familles et plus de 10 000 genres, ils représentent la majorité des plantes terrestres. On divise
les Angiospermes en 2 classes d'après le nombre de cotylédons (H) ; l'importante subdivision classique, d'après la nature des pièces florales, ne correspond
pas toujours à un système à affinités naturelles .

Monocotylédones

l Classe des Dicotylédones.

è Ordre des Magnoliales. Plantes ligneuses généralement exotiques. Principales familles : Magnoliacées: avec Magnolia et Tulipier: plantes d'ornement ;

Myristicacées : avec Myristica (noix muscade)

Lauracées: avec de nombreuses épices: laurier, Cinnamomum (C.zeylanicum, Cannelier C. camphora, Camphrier), Avocatier;

è Ordre des Ranunculales, plantes généralement herbacées plus spécialement des zones nordiques extratropicales, représente une part importante
de la flore d'Europe moyenne.

Les principales familles sont:

- Renonculacées avec de nombreuses espèces indigènes: Clématite, Anémone, Renoncule, Eranthis;

- Berbéridacées: Berberis (Epine-vinette) ;

- Nymphéacées . Nénuphar blanc (Nymphea), Nénupharjaune (Nuphar); Nelombo (lotus).

- Cératophyllacées, plantes aquatiques submergées ex: Ceratophyllum (cornifle).

On réunit ces deux ordres dans le groupe des Polycarpiques. Représenterait l'origine des Angiospermes à cause de l'architecture primitive de la fleur
(Carpelles libres, disposition spiralée des pièces florales, en nombre variable).

è Ordre des Pipérales. Dérive des Magnoliales. partiellement dépourvus de vaisseaux vrais (Famille des Chloranthacées) Piper (Poivrier).

èOrdre des Aristolochiales.

Famille des Aristolochiacées: Aristoloche.

Famille des Rafflésiacées : parasites sans chlorophylle .

è Ordre des Papaverales. Dérive des Ranunculales. Une famille, 2 sous-familles:

Papavéroïdées : Papaver (pavot), Chelidonium.

Fumairioïdées : Fumaria (fumeterre), Corydalis.

è Ordre des Rosales aux pièces florales généralement verticillées et en base 5. +

Famille des Crassulacées : Sedum (Orpin), Sempervivum (Joubarbe) ;

Famille des Saxifragacées : Saxifraga, Ribes (Groseillier, Groseillier à maquereaux) ;

Famille des Rosacées : 3 000 espèces; sous-familles: Spiraeoidées ; Aruncus (Reine des Prés) ; Rosoïdées. Rosa (R-, B). Fragaria (Fraise) ;
Maloïdées (Fruits à pépin) ; Prunoïdées (Fruits à noyau).

è Ordre des Fabales (Légumineuses).

Famille des Mimosacées: Mimosa (Sensitive), Acacia (bois d'oeuvre et tannins) ;

Famille des Césalpiniacées : Gleditsia (Epine du Christ) ;

Famille des Papilionacées : Genista (Genêt), Vicia, Trifolium.

è Ordre des Myrtales. +

Famille des Lythracées Lythrum (Salicaire) ;

Famille des Punicacées Punica (Grenadier);

Famille des Lecythidacées Lecythis (Châtaigne du Brésil ;

Famille des Myrtacées : Eugenia (clou de girofle), Eucalyptus (près de 700 espèces) ;

Famille des Rhizophoracées et Sonnératiacées (espèces vivipares de la Mangrove);

Famille des Onagracées: Epilobium,- Famille des Trapacées Trapa (Châtaigne d'eau);

Famille des Haloragacées : Myriophyllum ;

Famille des Hipptaidacées : Hippuris ;

Famille des Eléagnacées : Hippophae (Argousier).

èOrdre des Hamamélidales. Anémophiles (fleurs en châtons),

Famille des Hamamélidacées : Hamamelis (noisetier de sorcière) ;

Famille des Platanacées : Platanus .

è Ordre des Fagales.

Famille des Bétulacées: Alnus (Aulne), Carpi- nus (Charme), Betula (Bouleau).

Famille des Fagacées: Fagus (hêtre), Castanea (Châtaignier) Quercus (chêne).

è Ordre des Casuarinales. Arbres d'Australie et de l'Asie du Sud-Ouest.

èOrdre des Urticales.

Famille des Ulmacées: Ulmus (Ortne);

Famille des Moracées: Ficus (figuier, gommier; F.bengalensis), Morus (Mûrier);

Famille des Cannabinacées : Humulus (Houblon), Cannabis (Chanvre);

Famille des Urticacées : Urtica .

è Ordre des Salicales : une famille + Salicacées: Salix (Saule), Populus (peuplier).

è Ordre des Juglandales: une famille + Juglandacées : Juglans (Noyer), Carya (Hickory).

è Ordre des Myricales: une famille + Myricacées; Myrica (Bois-sent-bon d'Europe atlantique).

è Ordre des Santalales. Plantes hémiparasites

Famille des Santalacées : Thesium.

Famille des Loranthacées: Viscum (Gui).

è Ordre des Balanophorales. Plantes essentiellement tropicales parasites des racines.

è Ordre des Caryophyllales (Centrospermales). Embryon au centre de la graine.

Famille des Caryophyllacées (type oeillet) Stellaire, Lychnis, Saponaire, Céraiste, Oeillet

Famille des Chenopodiacées : Salicorne, Atriplex (Arroche), Betterave à sucre, fourragère, rouge, Epinard; Famille des Nyctaginacées : Mirabilis (Belle-de-Nuit) ;

Famille des Aizoacées : 2 500 espèces avec succulence des feuilles: p. ex. Lithops (pierres vivantes).

è Ordre des Cactales à tige succulente.

è Ordre des Plumbaginales: une famille + Plumbaginacées : Armeria, Statice.

è Ordre des Polygonales: une famille + Polygonacées : Polygonum (Renouée), Fagopyrum (Sarrasin), Rumex (Oseille), Rheum (Rhubarbe).

è Ordre des Dillénialles. +

Famille Paconiacées Pivoines ;

Famille des Dilléniacées : plantes ligneuses (sub) tropicales ;

Famille des Théacées, Camellia (Théier) ;

Famille des Hypericacées : Hypericum (Millepertuis);

Famille des Dipterocarpacées : S.W. asiatique, fournissent bois et résine.

è Ordre des Viotales.

Famille des Violacées: Violette.

Famille des Droseracées ; Drosera (Rossolis), Dionée attrape-mouches.

Famille des Cistacées : Helianthème.

Famille des Tamaricacées Tamaris.

Famille des Passifloracées Passiflore.

Famille des Caricacées : Papaier.

Famille des Bégogniacées Bégognia.

è Ordre des Cucurbitales une seule famille Cucurbita (Courge), Cucumis (Concombre, Melon).

è Ordre des Capparales (Capparidales). Avec glucosides associés à des huiles-moutarde.

Famille des Capparacées : Câpres.

Famille des Brassicacées : Moutarde, Capselle bourse à pasteur, nombreuses variétés de choux;

Famille des Résédacées : Réséda.

è Ordre des Ericales.

Famille des Pyrolacées Pyrola, Monotropa.

Famille des Empetracées Empetrum.

Famille des Ericacées : Bruyères (Etica, Calluna), Rhododendron, Myrtilles, Airelles.

è Ordre des Ebenales. * Famille des Ebenacées Diospyros (fournit le bois d'ébène).

Famille des Sapotacées, quelques espèces isolées fournissent guttapercha, Chiclé (pour le chewing-gum).

è Ordre des Primulales: une seule famille Primevère, Cyclamen.

èOrdre des Geraniales

Famille des Oxalidacées Oxalis.

Famille des Linacées : Lin.

Famille des Géraniacées Géranium (Bec de grue), Pélargonium;

Famille des Tropaeolacées Capucine.

è Ordre des Rutales produit des huiles volatiles, résines et composés balsamiques.

Famille des Rutacées : Rue, Dictamnus, nombreuses espèces du genre Citrus ;

Famille des Meliacées : Swietania (produit le Mahagoni).

è Ordre des Sapindales

Arbres essentiellement tropicaux ; nombreuses familles : Marronnier d'Inde (Aesculus).

è Ordre des Euphorbiales. +

Famille des Euphorbiacées, souvent classée dans les Geraniales (p. 557). 7.500 espèces réparties en 290 genres : Euphorbia (nombreuses espèces
tropicales à formes variées), Hevea (fournit le caoutchouc).

Famille des Buxacées: Buis.

è Ordre des Malvales. + Famille des Tiliacées Tilleul, Corchorus (donne le jute) ;

Famille des Malvacées: Mauve, Rose trémière, Cotonnier.

è Ordre des Celastrales. +

Famille des Aquifoliacées : Houx.

Famille des Celastracées : Fusain.

èOrdre des Rhamnales.

Famille des Rhamnacées : Rhamnus (Bourdaine, Nerprum) ;

Famille des Vitacées : Vigne.

è Ordre des Araliales (Ombelliflorales)

Famille des Comacées : Cornus (Cornouiller).

Famille des Araliacées : Hedera (Lierre).

Famille des Ombellifères. 3.000 espèces dont de nombreuses indigènes: Carotte, Cumin, Fenouil.

èOrdre des Oléales. Avec lui et dans les ordres suivants la corolle est soudée, avec des caractères distinctifs.
Une seule famille: Syringa (Lilas), Fraxinus (Frêne), Olivier.

è Ordre des Gentianales

Famille des Loganiacées : Strychnos nux vomica (produit la strychnine) ;

Famille des Asclepiadacées : étamines à structure complexe formant des pollinies : Dompte-venin.

Famille des Apocynacées ; Strophantus (médicinal), Pervenche;

Famille des Gentianacées: Gentiane ;

Famille des Rubiacées : Gaillet, Caféier, Cinchena, (écorce de Quinquina).

è Ordre des Dipsacales

Famille des Caprifoliacées : Sureau, Chèvrefeuille ;

Famille des Adoxacées : Adoxa musquée

Famille des Valérianacées Valériane;

Famille des Dipsacacées Dipsacus (Cardère) Scabieuse.

è Ordre des Tubiflorales

Famille des Polemoniacées : Phlox;

Famille des Convolvulacées : Convolvulus (Lise- ron) .

Famille des Cuscutacées : Cuscute

Famille des Borraginacées : Myosotis,-

Famille des Labiacées: Lamier, nombreux condiments (Menthe,Thym) ;

Famille des Verbénacées: Verveine, Arbre à teck.

Famille des Solanacées Solanum (nombreuses espèces dont p. de terre)

Famille des Scrofulariacées (A).

Famille des Gesnerianacées : Saintpaulia (violette d'Asanbara).

Famille des Pedaliacées : Sésame, plante oléagineuse tropicale.

è Ordre des Plantaginales : une seule famille. Un genre très riche en espèces: le plantain.

èOrdre des Campanulales.

Famille des Campanulacées: Campanule: lobelia (nombreuses espèces indigènes et africaines) ;

Famille des Composées, avec les sous-familles des Tubuliflores : Centaurée ; Liguliflores : Pissenlit-Laitues.

l Classe des monocotylédones sans formation secondaire Dicotylédones.

è Ordre des Helobiales (Alismatales) : Plantes d'eau et de marécage.

Famille des Alismatacées: Alisma

Famille des Butomacées :Butome –

Famille des Hydrocharidacées : Hydrocharis, Vallisneria ;

Famille des Potarnogetonacées : Potamogeton

Famille des Zosteracées : Zostère (plante marine).

è Ordre des Liliales (Liliiflorales) Famille des Liliacées : plusieurs sous- familles avec nombreuses espèces indigènes. p. ex. : Ail, Lis, Dracaena ;

Famille des Amaryllidacées : Galanthus (perce- neige), Amaryllis, Clivia, Narcisse ;

Famille des Agavacées : Agave ;

Famille des iridacées : Iris.

è Ordre des Juncales. Une seule famille: Jonc, Luzule.

èOrdre des Bromeliales.Une seule famille. Plantes ornementales, svt épiphytes: Ananas.

è Ordre des Commelinales. Nombreuses familles : Rhoeo, Tradescantia (nombreuses variétés ornementales).

è Ordre des Graminales (Poales)

Famille des Graminées (E) avec 700 genres répartis en sous-familles: Bambusoïdées: Bambou (ligneux, jusqu'à 40 mètres de haut) ; Oryzoïdées :
Oryza (Riz) ; Pooïdées : Poa, Ray-Grass, Brome, Avoine, Blé, Seigle, Orge, Roseau ; Panicoïdées : Millet; Andropogonoïdées : Canne à sucre, Maïs.

è Ordre des Cyperales. * Une famille: les Cypéracées avec 2 sous-familles : Cypéracées : Scirpus et Caricoïdées : Carex (1600 espèces).

è Ordre des Pandanales.

Famille des Pandanacées : Pandanus ;

Famille des Typhacées : Typha (Massette).

è Ordre des Palmales (Arecales).

Une famille : Arecacées Phoenix (Palmier-dattier), Cocos (Cocotier )  Elaëis (palmier à huile).

è Ordre des Cyclanthales. Dans les zones tropicales du nouveau monde.

è Ordre des Arales.

Famille des Aracées : Arum, Monstera (philodendron), Acorus, Calla ;

Famille des Unmacées : formes très réduites Lemna (Lentille d'eau) Wolffia (la plus petite plante à fleurs, 1,5 mm de long).

Ces 4 ordres réunis dans les Spadiciflores (fleurs groupées en un panicule ou spadice).

è Ordre des Zingiberales (Scitaminales).

Famille des Musacées: Musa (Banane);

Famille des Zingibéracées Zingiber (Gingembre), et autres plantes vivrières ou condimentaires ;

Famille des Cannacées : Canna (Balisier);

Famille des Marantacées : Maranta (plante vivrière des tropiques).

è Ordre des Orchidales (Gynandrales, Microspermales). Une seule famille
les Orchidacées  avec 20 000 espèces: Orchis, Cypripedium (Sabot de Vénus), Vanille. 

RETOUR PAGE   .

RETOUR PLAN   .